T

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Frères et soeurs externes

Patrick Pontiche, membre externe

Je bénis le Seigneur de toute mon âme pour ce don, cette grâce, ce si beau cadeau qu'il m'a fait de cheminer comme membre externe avec les franciscains de l'Emmanuel. Ce qui me rejoins personnellement c'est le charisme de la communauté. Cette simplicité de vie qui est un chemin de conversion qui appelle à la rencontre avec le Christ. Car nous sommes appelés à être présence du Christ frère dans le monde. Quand je vois cette proximité avec la jeunesse, l'accueil et la présence avec tout ceux qui sont dans la peine et la souffrance, tout ceux qui sont dans le besoin et les indigents, je sais que je me trouve dans le lieu de la gratuité et du don. Ce lieu où nous pouvons contempler le visage du Seigneur présent dans chacun de mes frères et chacune de mes soeurs car il est l'Emmanuel, Dieu avec nous, et il vient nous sauver !

Patrick Pontiche, m. ext.

 

Lucie Noël, membre externe

Le 22 novembre 2014, après 3 années de formation, nous avons eu la joie d’accueillir Lucie Noël dans notre Fraternité par ses premiers engagements comme membre externe. Bienvenue à toi chère soeur en saint François.

Que Dieu te bénisse chère Lucie !

Pour vous parler de l’évangélisation, je vais débuter par une méditation personnelle inspirée par les épîtres de saint Paul. Saint Paul était le serviteur du Christ. Il faisait la prédication de l’Évangile. Il dit : Je n’ai point honte de l’Évangile; c’est une force divine pour le salut de tout homme qui croit. Aussi : les paroles divines portant leurs grâces avec elles, quiconque les lit ou les entends avec foi et les reçoivent dans son coeur, en est nourrit et fortifié pour la vie éternelle; il reçoit en même temps la lumière et le mouvement pour réaliser, pour accomplir. Voici mon propre témoignage sur l’évangélisation. Jésus dit dans sa parole : « pardonnez sept fois, soixante-dix fois sept fois ».

En expérimentant la grande miséricorde divine, surtout dans le sacrement du pardon, Dieu veut que je m’accepte pauvre et petite. Puisque Dieu me pardonne tous mes péchés, quelqu’ils soient, je dois moi aussi être pardon. Ainsi à mon tour, j’expérimente la miséricorde divine envers tous mes frères et soeurs. Depuis que je pardonne à tous, je me sens en paix. Cette paix est celle de l’Évangile que le monde ne peut donner. C’est ainsi que j’essaie d’être un témoin de sa miséricorde car je n’ai point de rancune dans mon coeur et je prie pour tous. Enfin, à tous les vendredis, j’aide et j’accueille les démunis à Verdun avec les Frères à la fraternité. Je suis très heureuse d’être là pour eux et de les accueillir dans ce qu’ils sont et dans ce qu’ils vivent. Ils me donnent de la joie !

Lucie Noël, m. ext.

 

Johane-Marie, membre externe

Quelle belle expérience que la rencontre avec notre Seigneur Jésus ressuscité ! Il est vrai de dire qu’il faut mettre de côté tous nos tracas, maladies, tourments, etc... pour vivre l’émerveillement de «croire en Celui qui Est Vivant et avec nous jusqu’à la fin des temps». Personnellement en cette Pâques, j’ai expérimenté « de croire au Ressuscité » et de m’émerveiller pleinement comme une enfant. En vérité c’est très grand. C’est la Fête des fêtes mais au-delà de la Fête c’est une Vérité merveilleuse que nos coeurs n’oseraient seulement imaginer. C’est plus grand que nature. C’est la Bonne Nouvelle. Personnellement, à l’intime de moi-même, je me suis sentie interpellée par mon nom au matin de Pâques et depuis je ne cesse de regarder et de parler au Ressuscité, à Jésus Vivant ! Je crois que croire dépasse l’entendement, c’est plus qu’un acte de foi c’est, je crois, un acte d’Amour. Et cela m’émerveille !

Johane-Marie, m. ext.